NOSTRADAMUS CENTURY 5 FRENCH

RETURN TO
THE COMPLETE WORKS OF NOSTRADAMUS ENGLISH AND FRENCH

CENTURY 5
V. 1.
A Vant venuë de ruyne Celtique,
Dedans le temple deux parlementerôt,
Poignar cœur, d'vn monté au coursier & pique
Sans faire bruit le grand enterreront.

V. 2.
Sept coniurez au banquet feront luyre,
Contre les trois le fer hors de nauire,
L'vn les deux classes au grand fera conduire,
Quand par le mail denier au front luy tire.

V. 3.
Le successeur de la Duché viendra,
Beaucoup plus outre que la mer de Toscane,
Gauloise branche la Florence tiendra,
Dans son giron d'accord nautique Rane.

V. 4.
Le gros mastin de cité dechassé
Sera fasché de l'estrange alliance,
Apres aux champs auoir le chef chassé,
Le Loup & l'ours se donneront defiance.

V. 5.
Sous ombre saincte d'oster de seruitude,
Peuple & cité l'vsurpera luy-mesmes,
Pire fera par faux de ieune pute,
Liuré au champ lisant le faux proesme.
E iij

V. 6.
Au Roy l'augure sus le chef la main mettre
Viendra prier pour la paix Italique;
A la main gauche viendra changer se Sceptre,
De Roy viendra Empereur pacifique.

V. 7.
Du trium vir seront trouuez les os,
Cerchant profond tresor enigmatique :
Ceux d'alentour ne seront en repos,
De concauer marbre & plomb metalique.

V. 8.
Sera laissé le feu mort vif caché,
Dedans les globes horribles espouuentable
De nuict à classé cité en poudre laché,
Ls cité à feu, l'ennemy fauorable.

V. 9.
Iusques au fond la grand arq demoluë,
Par chef captif l'amy anticipé,
Naistra de dame front face cheueluë,
Puis par astuce Duc à mort attrappé.

V. 10.
Vn chef Celtique dans le conflit blessé,
Aupres de caue voyant siens mort abbatre :
De sang & playes & d'ennemis pressé,
Et secours par incogneuz de quatre.

V. 11.
Mer par solaires seure ne passera,
Ceux de Venus tiendront toute l'Affrique :
Leur regne plus Sol, Saturne n'occupera,
Et changera la mort Asiatique.

V. 12.
Aupres du Lac Leman sera conduite,
Par garse estrange cité voulant trahir,
Auant son meurtre à Aspurg la grand fuitte,
Et ceux du Rhin la viendront inuahir.

V. 13.
Par grand fureur le Roy Romain Belgique,
Vexer voudra par phalange barbare :
Fureur grinçant chassera gent Lybique,
Depuis Pannons iusques Hercules la hare.

V. 14.
Saturne & Mars en Leo Espagne captiue,
Par chef Libique au conflit attrapé :
Proche de Malte, Heredde prinse viue,
Et Romain sceptre sera par coq frappé.

V. 15.
En nauigant captif prins grand pontife;
Grands apprestez saillir les clercs tumultuez :
Second esleu absent son bien debise,
Son fauory bastard à mort tué.

V. 16.
A son haut prix la lerme Sabee,
D'humaine chair pour mort en cendre mettre,
A l'isle Pharos croisars perturbee,
Alors qu'a Rodes paroistra dure espectre.

V. 17.
De nuict passant le Roy pres d'vne Andronne
Celuy de Cypres & principal guette,
Le Roy failly la main fuit long du Rosne,
Les coniurez l'iront à mort mettre.

V. 18.
De dueil mourra l'infelix profligé,
Celebrera son vitrix l'heccatombe :
Pristine loy, franc Edit redigé,
Le mur & Prince au septieme iour tombe.

V. 19.
Le grand Royal d'or, d'airain augmenté,
Rompu la pache, par ieune ouuerte guerre,
Peuple affligé par vn chef lamenté,
De sang barbare sera couuert de terre.

V. 20.
Delà les Alpes grand armee passera,
Vn peu deuant naistra monstre vapin :
Prodigieux & subit tournera,
Le grand Toscan à son lieu plus propin.

V. 21.
Par le trespas du Monarque latin,
Ceux qu'il aura par regne secourus :
Le feu luyra, diuisé le butin,
La mort publique aux hardis incorus,

V. 22.
Auant qu'a Rome grand ait rendu l'ame,
Effrayeur grande à l'armee estrangere :
Par escadrons l'embusche pres de Parme,
Puis les deux rouges ensemble feront chere.

V. 23.
Les deux contents seront vnis ensemble
Quant la pluspart à Mars sera conioinct :
Le grand d'Affrique en effrayeur & tremble,
Duumuirat par la classe desioint.

V. 24.
Le regne & loy soubs Venus esleué,
Saturne aura sus Iupiter empire :
La Loy & regne par le Soleil leué,
Par Saturnius endurera le pire :

V. 25.
Le prince Arabe, Mars, Sol, Venus, Lyon,
Regne d'Eglise par mer succombera :
Deuers la Perse bien pres d'vn million,
Bisance, Egypte, ver. serp. inuadera.

V. 26.
La gent esclaue par vn heur martiel,
Viendra en haut degré tant esleué :
Changeront prince, naistra vn prouincial,
Passer la mer copie aux monts leué.

V. 27.
Par feu & armes non loing de la marnegro,
Viendra de Perse occuper Trebisonde :
Trembler Pharos Methelin, Solalegro,
De sang Arabe d'Hadrie couuert onde.

V. 28.
Le bras pendu & la iambe liée,
Visage pasle au sein poignard caché :
Trois qui seront iurez de la meslée,
Au grand de Gennes sera le fer lasché.

V. 29.
La liberté ne sera recouurée,
L'occupera noir fier vilain inique :
Quant la matiere du pont sera ouurée,
D'Hister, Venise faschée la republique.

V. 30.
Tout à l'entour de la grande cité,
Seront soldats logez par champs & ville,
Donner l'assaut Paris, Rome incité,
Sur le pont lors sera faite grand pille,

V. 31.
Ou tout bon est tout bien Soleil & Lune,
Est abondant sa ruyne s'approche,
Du ciel s'aduance vaner ta fortune,
En mesme que la septiesme roche.

V. 33.
Des principaux de cité rebelée
Qui tiendront fort pour liberté rauoir :
Detrencher masses infelice meslée,
Cris vrlemens a Nante; piteux voir.

V. 34.
Du plus profond de l'occident Anglois.
Ou est le chef de l'isle Britannique :
Entrera classe dans Gyronde par Blois,
Par vin & feux cachez aux barriques.

V. 35.
Par cité franche de la grand mer Seline,
Qui porte encore à l'estomach la pierre :
Angloise classe viendra sous la bruine,
Vn rameau prendre du grand ouuerte guerre.

V. 35.*
Par cité franche de la grand mer Seline,
Qui porte encore à l'eƒtomac la pierre :
Angloiƒe claƒƒe viendra ƒoubs la bruine
Vn rameau prendre de grande ouuerte guerre.

V. 35.**
Par cité franche de la grand mer Seline,
Qui porte encores à l'eƒtomach la pierre,
Angloiƒe claƒƒe viendra ƒous la bruine
Vn rameau prendre, du grand ouuerte guerre.

V. 36.
De sœur le frere par simulte faintise,
Viendra mesler rosee en myneral :
Sur la placente donne à vieille tardiue,
Meurt le goustant sera simple & rural.

V. 37.
Trois cens seront d'vn vouloir & accord,
Que pour venir au bout de leur attainte :
Vingt mois apres tous & records,
Leur Roy trahir simulant haine fainte.

V. 38.
Ce grand monarque qu'au mort succedera,
Donnera vie illicite & lubrique :
Par nonchalance à tous concedera,
Qu'a la parfin faudra la loy Salique.

V. 38.*
Ce grand Monarque qu'au mort ƒuccedera,
Donnera vie illicite & lubrique :
Par nonchalance à tous concedera,
Qu'à la parfin faudra la loy Salique.

V. 38.**
Ce grand Monarque qu'au mort ƒuccedera,
Donnera vie illicite & lubrique,
Par nonchalance à tous concedera,
Qu'à la parfin faudra la loy Salique.

V. 39.
Du vray rameau des fleurs de lys yssu,
Mis & logé heritier d'Herutrie :
Son sang antique de longue main yssu,
Fera Florence florir en l'ermoirie.

V. 40.
Le sang royal sera si tresmeslé,
Contrainct seront Gaulois de l'Hesperie :
On attendra que terme soit coulé,
Et que memoire de la voix soit perie.

V. 41.
Nay sous les vmbres & iournée nocturne
Sera en regne & bonté souueraine,
Fera renaistre son sang de l'antique verné,
Renouuellant siecle d'or pour l'airain.

V. 42.
Mars esleué en son plus haut beffroy,
Fera retraire les Allobrox de France :
La gent Lombarde fera si grand effroy,
A ceux de l'Aigle compris sous la Balance.

V. 43.
La grand ruyne des sacrees ne s'eslongne,
Prouence, Naples, Sicile Seez & Ponce :
En Germanie, au Rin & à Cologne,
Vexez à mort par tous ceux de Magonce.

V. 44.
Par mer le rouge sera prins des pyrates,
La paix sera par son moyen troublee :
L'ire & l'auare commettra par sainct acte,
Au grand Pontife sera l'armee doublee.

V. 45.
Le grand Empire sera tost desolé,
Et translaté pres d'arduenne silue :
Les deux bastards pres l'aisné decollé,
Et regnera Aeneodarb, nez de milue.

V. 46.
Par chappeaux rouges querelles & nouueaux
(scismes,
Quand on aura esleu le Sabinois,
On produira contre luy grands sophismes,
Et sera Rome lesee par Albanois.

V. 47.
Le grand Arabe marchera bien auant,
Trahy sera par les Bisantinois,
L'antique Rodes luy viendra au deuant,
Et plus grand mal par austre Pannonois.

V. 48.
Apres la grande affliction du sceptre,
Deux ennemis par eux seront daffaits,
Classe d'Affrique aux Pannonois viedra naistre,
Par mer & terre seront horribles faits.

V. 49.
Nul de l'Espagne mais de l'antique France,
Ne sera esleu pour le tremblant nacelle :
A l'ennemy sera faicte fiance,
Qui dans son regne sera peste cruelle.

V. 50.
L'an que les freres du lys seront en aage,
Lvn d'eux tiendra la grande Romanie,
Trembler les monts, ouuert Latin passage,
Pache marcher contre fort d'Armenie.

V. 51.
La gent de Dace, d'Angleterre & Polonne,
Et de Bohesme feront nouuelle ligue :
Pour passer ourre d'Hercules la colonne,
Barcyns, Tyrrens dresser cruelle brigue.

V. 52.
Vn Roy sera qui donrra l'opposite,
Les exilez esleuez sur le regne :
De sang nager la gent caste hypolite,
Et florira long temps soubs telle enseigne.

V. 53.
La loy de Sol, & Venus contendans,
Appropriant l'esprit de prophetie :
Ne l'vn ne l'autre ne seront entendans,
Par Sol tiendra la loy du grand Messie.

V. 54.
Du pont Eunixe & la grand Tartarie,
Vn Roy sera qui viendra voir la Gaule,
Transpercera Alane & l'Armenie,
Et dans Bisance lairra sanglante Gaule.

V. 55.
De la felice Arabie contrade,
Naistre puissant de loy Mahometique :
Vexer l'Espagne, conquester la Grenade,
Et plus par mer a la gent Lygustique.

V. 56.
Par le trespas du tres vieillard pontife,
Sera esleu Romain de bon aage :
Qu'il sera dit que le Siege debiffe
Et long tiendra & de picquant ouurage.

V. 57.
Istra du mont Gaulsier & Auentin,
Qui par le trou aduertira l'armee :
Entre deux rocs sera prins le butin,
De Sext. mansol faillir la renommee.

V. 58.
De l'archeduc d'Vticense, Gardoing,
Par la forest & mont inaccessible.
En my du pont sera tasché au poing,
Le chef Nemans qui tant sera terrible.

V. 59.
Au chef Anglois à Nimes trop feiour,
Deuers l'Espagne au secours Areobarbe,
Plusieurs mourront par Mars ouuert ce iour,
Quand en Artois faillir estoille en barbe.

V. 60.
Par teste rase viendra bien mal eslire,
Plus que sa charge ne porte passera :
Si grand fureur & rage fera dire,
Qu'à feu & sang tout sexe tranchera.

V. 61.
L'enfant du grand n'estant à sa naissance,
Subiuguera les hauts monts Appennins,
Fera trembler tous ceux de la Balance,
Et des monts feux iusques à mont Cenis.

V. 62.
Sur les rochers sang on verra plouuoir,
Sol, Orient, Saturne Occidental,
Pres Orgon guerre, à Rome grand mal voir,
Nefs parfondrées & prins le Tridental,

V. 63.
De vaine emprinse l'honneur indeuë plainte,
Gallots errants, par latins froid, faim vagues :
Non loing du Tymbre de sang terre tainte
Et sur humains seront diuerses plagues.

V. 64.
Les assemblez par repos du grand nombre,
Par terre & mer, conseil contremandé :
Pres de l'Automne, Gennes, Nice de l'ombre,
Par champs & villes le chef contrebandé.

V. 65.
Subit venu l'effrayeur sera grande,
Des principaux de l'affaire cachez :
Et dame en braise plus ne sera veuë,
De peu à peu seront les grands faschez.

V. 66.
Soubs les antiques edifices estaux,
Non eslongnez d'aqueduct ruyne,
De Sol & Luna sont les luysants mataux,
Ardante lampe Trayan d'or buriné.

V. 67.
Quand chef Perousse n'osera sa tunique,
Sens au couuert tout nud s'expolier,
Seront print sept faict Aristocratique,
Le pere & fils morts par pointe au collier.

V. 68.
Dans le Danube & du Rin viendra boire,
Le grand Chameau, ne s'en repentira :
Trembler du Rosne & plus fort ceux de Loire,
Et pres des Alpes coq les ruynera.

V. 69.
Plus ne sera le grand en faux sommeil,
L'inquiétude viendra prendre repos :
Dresser phalange d'or, azur & vermeil,
Subiuger Affrique la ronger iusque aux os.

V. 70.
Des regions subiettes à la Balance,
Feront troubler les monts par grande guerre :
Captif tout sexe deu & toute bisance,
Qu'on criera à l'aube terre à terre.

V. 71.
Par la fureur d'vn qui attandra l'eau,
Par la grand rage tout l'exercice esmeu,
Chargé de nobles à dix-sept batteaux,
Au long du Rosne tard messager venu.

V. 72.
Pour le plaisir d'edict voluptueux,
On meslera la poison dans l'aloy :
Venus sera en cours si vertueux,
Qu'offusquera du Soleil tout aloy.

V. 72.*
Pour le plaiƒir d'edi¢t voluptueux,
On meƒlera la poiƒon dans la loy.
Venus ƒera en cours ƒi vertueux,
Qu'obfuƒquera du Soleil tout aloy.

V. 72.**
Pour le plaiƒir d'edi¢t voluptueux,
On meƒlera la poiƒon dans la loy :
Venus ƒera en cours ƒi vertueux,
Qu'offuƒquera du Soleil tout à loy.

V. 73.
Persecutee de Dieu sera l'Eglise,
Et les saints temples seront expoliez :
L'enfant la mere mettra nud en chemise,
Seront Arabes aux Polons raliez.

V. 74.
De sang Troy en naistra cœur Germanique,
Qui deuiendra en si haute puissance,
Hors chassera gent estrange Arabique,
Tournant l'Eglise en pristine preeminence.

V. 75.
Montera haut sur le bien plus à dextre,
Demourra assis sur la pierre carree :
Vers le midy posé à sa fenestre,
Baston tortu en main bouche serree.

V. 76.
En lieu libere tendra son pauillon,
Et ne voudra en citez prendre place :
Aix, Carpen, l'Isle volce mont Cauaillon
Par tout les lieux abolira la trasse.

V. 77.
Tous les degrez d'honneur Ecclesiastique,
Seront changez en dial quirinal :
En Martial quirinal flaminique,
Vn Roy de France le rendra vulcanal.
F

V. 78.
Les deux vnis ne tiendront longuement,
Et dans treze ans au barbare s'attrappe :
Aux deux costez feront tel perdement,
Qu'vn benira la barque & sa cappe.

V. 79.
La sacree pompe viendra baisser les aisles
Par la venuë du grand Legislateur :
Humble haussera, vexera les rebelles,
Naistra sur terre aucun aemulateur.

V. 80.
Logmion grande Bisance approchera,
Chassée sera la barbarique ligue,
Des deux loix l'vne l'aethinique laschera,
Barbare & franche en perpetuelle brigue.

V. 81.
L'oyseau Royal sur la Cité solaire,
Sept mois deuant fera nocturne augure :
Mur d'Orient cherra tonnerre esclaire,
Sept iours aux portes les ennemis à l'heure.

V. 82.
Au conclud pache hors de la forteresse,
Ne sortira celuy en desespoir mis :
Quand ceux d'Albois, de Langres contre Bresse,
Auront monts Dolle bouscade d'ennemis.

V. 83.
Ceux qui auront entrepris subuertir
Nompareil regne puissant & inuincible,
Feront par fraude, nuicts trois aduertir,
Quand le plus grand à table lira Bible.

V. 84.
Naistra du gouphre & cité immesuree,
Nay de parens obscurs & tenebreux :
Quand la puissance du grand Roy reueree,
Voudra destruire par Rouan & Eureux.

V. 85.
Par les Sueues & lieux circonuoisins,
Seront en guerres pour cause des nuees,
Gamp marins locustes & cousins,
Du Leman fautes seront bien desnuees.

V. 86.
Par les deux testes & trois bras separez,
La cité grande par eau sera vexee,
Des grands d'entr'eux par exil esgarez,
Par teste perse, Bisance fort pressee.

V. 86.*
Par les deux teƒtes & trois bras ƒeparez
La grand cité ƒera par eux vexée.
Des Grands d'entr'eux par exil eƒgarez.
Par teƒte Perƒe Bysance fort preƒƒée.

V. 86.**
Par les deux teƒtes, & trois bras ƒeparez,
La cité grande par eaux ƒera vexee :
Des grands d'entr'eux par exil eƒgarez,
Par teƒte Perƒe Biƒance fort preƒƒée.

V. 87.
L'an que Saturne sera hors de seruage,
Au franc terroir sera d'eau inondé :
De sang Troyen sera son mariage,
Et sera seur d'Espagnol circonder.

V. 88.
Sur le sablon par vn hydeux deluge,
Des autres mers trouué monstre marin :
Proche du lieu sera fait vn refuge,
Tenant Sauone esclaue de Turin.

V. 89.
Dedans Hongrie par Boheme, Nauarre,
Et par banniere feintes seditions :
Par fleurs de lys pays portant la barre,
Contre Orleans fera esmotions.
F ij

V. 90.
Dans les cyclades en Perinthe & Larisse,
Dedans Sparte tout le Pelloponesse;
Si grand famine, peste, par faux connisse,
Neuf mois tiendra & tout le cherrouesse.

V. 91.
Au grand marché qu'on dit des mensongers,
Du bout Torrent & camp Athenien :
Seront surprins par les cheuaux legers,
Par Albanois Mars, Leo, Sat. vn versien.

V. 92.
Apres le siege tenu dix sept ans,
Cinq changeront en tel reuolu terme :
Puis sera l'vn esleu de mesme temps,
Qui des Romains ne sera trop conforme.

V. 93.
Sous le terroir du rond globe lunaire,
Lors que sera dominateur Mercure :
L'isle d'Escosse sera vn luminaire,
Qui les Anglois mettra à deconfiture.

V. 94.
Translatera en la grand Germanie,
Brabant & Flandres, Gand, Burges & Bologne :
La treue sainte le grand duc d'Armenie,
Assaillira Vienne & la Cologne.

V. 95.
Nautique rame inuitera les vmbres,
Du grand Empire, lors viendra conciter :
La mer Egee des lignes les encombres,
Empeschant l'onde Tyrrene de floter.

V. 96.
Sur le milieu du grand monde la rose,
Pour nouueaux faits sang public espandu,
A dire vray on aura bouche close,
Lors au besoin viendra tard l'attendu.

V. 96.*
Sur le milieu du grand monde la roƒe
Pour nouueaux faits ƒang public eƒpandu.
A dire vray, on aura bouche cloƒe.
Lors au beƒoin viendra tard l'attendu.

V. 96.**
Sur le milieu du grand monde la roƒe,
Pour nouueaux faits ƒang public eƒpandu;
A dire vray on aura bouche cloƒe,
Lors au beƒoin viendra tard l'attendu.

V. 97.
Le nay difforme par horreur suffoqué,
Dans la cité du grand Roy habitable :
L'edit seuere des captifs reuoque,
Gresle & tonnerre Coudom inestimable.

V. 97.*
Le né difforme par horreur ƒuffoqué
Dans la cité du grand Roy habitable.
L'edi¢t ƒeuere des captifs reuoqué.
Greƒle & tonnerre Condom ineƒtimable.

V. 97.**
Le nay difforme par horreur ƒuffoqué
Dans la cité du grand Roy habitable :
L'edi¢t ƒeuere des captifs reuoqué,
Greƒle & tonnerre, Condon ineƒtimable.

V. 98.
A quarante-huict degré climatterique,
Afin de Cancer si grande secheresse,
Poisson en mer fleuue, lac cuit hectique
Bearn, Bigorre par feu ciel en detresse.

V. 99.
Milan, Ferrare, Turin & Aquilleye,
Capne Brundis vexez par gent Celtique,
Par le Lyon & phalange aquilee,
Quand Rome aura le chef vieux Britannique.

V. 100.
Le boute-feu par son feu attrapé,
De feu du ciel par Carcas & Cominge,
Foix, aux, Mazeres, haut vieillard eschappé,
Par ceux de Hasse, des Saxons & Turinge.

Comments

Most Popular Posts

Most powerful Vashikaran Mantra

Attraction Mantras