NOSTRADAMUS CENTURY 2 FRENCH

RETURN TO
THE COMPLETE WORKS OF NOSTRADAMUS ENGLISH AND FRENCH

II. 1.
Vers Aquitaine par insuls Britani-
ques
Et par eux mesmes grandes
incursions
Pluyes, gelees feront terroirs iniques
Port Selyn fortes fera inuasions.

II. 2.
La teste bleuë fera la teste blanche
Autant de mal que France à fait leur bien,
Mort à l'anthenne, grand pendu sur la
branche,
Quand des prins siens le Roy dira combien.

II. 2.*
La Teƒte bleuë fera la Teƒte blanche,
Autant de mal que France a fait leur bien.
Mort à l'auton. Grand pendu ƒur la branche,
Quand pris des ƒiens le Roy dira combien.

II. 2.**
La teƒte bleue fera la teƒte blanche,
Autant de mal, que France a fait leur bien :
Mort à l'anthenne, grand pendu ƒur la branche,
Quand prins des ƒiens, le Roy dira combien.

II. 3.
Pour la chaleur solaire sus la mer
De Negrepont les poissons demy cuits,
Les habitans les viendront entamer
Quand Rod & Gennes leur faudra le biscuit.

II. 4.
Depuis Monech iusqu'au pres de Sicile
Toute la plage demourra desolee,
Il n'y aura faux-bourgs, Cité ne Ville
Que par Barbare pillee & vollee.

II. 5.
Quand dans poisson fer & lettre enfermee
Hors sortira qui pis fera la guerre,
Aura par mer sa classe bien ramee
Apparoissant pres de Latine terre.

II. 6.
Aupres des portes & dedans deux citez
Seront deux fleaux onc n'apperceu vn tel,
Faim dedans peste, de fer hors gens boutez,
Crier secours au grand Dieu immortel.

II. 7.
Entre plusieurs aux isles deportees,
L'vn estre nay à deux dents en la gorge
Mourront de faim, les arbres esbroutees
Pour eux neuf Roy nouuel edit leur forge.

II. 7.*
Entre pluƒieurs aux iƒles deportez,
L'vn eƒtre né à deux dents à la gorge :
Mourront de faim, les arbres esbroutez :
Pour eux neuf Roy nouuel edit leur forge.

II. 7.**
Entre pluƒieurs aux iƒles deportez,
L'vn eƒtre nay à deux dents en la gorge
Mourront de faim les arbres ébroutez.
Pour eux neuf Roy nouuel edi¢t leur forge.

II. 8.
Temples sacrez prime façon Romaine,
Reietteront les goffes fondemens,
Prenant leurs loix premieres & humaines
Chassant, non tout, des saints les cultemens.

II. 9.
Neuf ans le regne le maigre en paix tiendra
Puis il cherra en soif si sanguinaire
Pour luy grand peuple sans foy & loy
mourra,
Tué par vn beaucoup plus debonnaire.

II. 10.
Auant long temps le tout sera rangé
Nous esperons vn siecle bien senestre,
L'estat des masques & des seule bien changé
Peu trouueront qu'à son rang vueillent estre

II. 11.
Le prochain fils de l'asnier paruiendra
Tant esleué iusques au regne des forts,
Son aspre gloire vn chacun la craindra,
Mais ses enfans du regne iettez hours.
B ij

II. 11.*
Le prochain fils de l'ANICR paruiendra
Tant esleué iuƒqu'au regne des Forts.
Son aƒpre gloire vn chacun la craindra :
Mais ƒes enfans du regne iettez hours.

II. 11.**
Le prochain fils de l'aƒnier paruiendra,
Tant eƒleué iuƒqu au regne des fors,
Son aƒpre gloire vn chacun la craindra,
Mais ƒes enfans du regne iettez hours.

II. 12.
Yeus clos ouuerts d'antique fantasie
L'habit des seules seront mis à néant :
Le grand monarque chastira leur frenaisie
Rauir des temples le thresor par deuant.

II. 12.*
Yeus clos ouuerts d'antique fantaƒie.
L'habit des Seuls ƒera mis à neant.
Le grand Monarque chaƒtira freneƒie :
Threƒor raui des temples par deuant.

II. 12.**
Yeus clos ouuerts d'antique fantaƒie,
L'habit des ƒeuls ƒeront mis à neant :
Le grand Monarque chaƒtiera leur freneƒie,
Rauir des temples le threƒor par deuant.

II. 13.
Le corps sans ame plus n'estre en sacrifice,
Iour de mort mis en natiuité
L'esprit diuin fera l'ame felice
Voyant le verbe en son eternité.

II. 14.
A Tours, Gien, gardé seront yeux
(penetrans,
Descouuriront de loing la grand'seraine,
Elle & sa suitte au port seront entrans,
Combats, poussez, puissance souueraine.

II. 15.
Vn peu deuant monarque trucidé,
Castor Pollux en nef, astre crinite,
L'erain public par terre & mer vuidé,
Pise, ast, Ferrare, Turin, terre interdicte.

II. 16.
Naples, Palerme, Sicile, Syracuses,
Nouueaux tyrans, fulgures, feux celestes
Forces de Londres, Gands, Bruxelles & Suses,
Grand hecatombe, trumphe, faire festes.

II. 17.
Le camp du temple de la vierge vestale,
Non esloigné d'Ethene & monts Pyrenées :
Le grand conduit est caché dans la male,
North, getez, fleuues, & vignes mastinees.

II. 18.
Nouuelle & pluye subite, impetueuse
Empeshera subit deux exercices,
Pierre, ciel, feux faire la mer pierreuse
La mort de sept, terre & marin subites.

II. 19.
Nouueaux venus, lieu basty sans deffence
Occuper place par lors inhabitable,
Prez, maisons, champs, villes prendre à
plaisance,
Faim, peste, guerre, arpen long labourable.

II. 19.*
Nouueau venus lieu baƒti ƒans defenƒe,
Occuper place alors inhabitable.
Prez, maiƒons, champs, villes prendre à plaiƒance.
Faim, peƒte, guerre. arpen long labourable.

II. 19.**
Nouueaux venus, lieu baƒty sans defence,
Occuper place, pour lors inhabitable :
Prez, maiƒons, champs, villes prendre à plaiƒance,
Faim, peƒte, guerre arpen, long labourage.

II. 20.
Freres & Sœurs en plusieurs lieux captifs,
Se trouueront passer pres du Monarque
Les contempler ses rameaux ententifs,
Desplaisant voir menton, frond, nez les
marques.

II. 20.*
Freres & ƒœurs en diuers lieux captifs :
Se trouueront paƒƒer pres du Monarque :
Les contempler ƒes rameaux ententifs,
Deplaiƒans voir menton, frond, nez les marques.

II. 20.**
Freres & ƒœurs en diuers lieux captifs,
Se trouueront paƒƒer pres du Monarque,
Les contempler ƒes rameaux ententifs,
Deƒplaiƒant voir menton, frond, nez les marques.

II. 21.
L'ambassadeur enuoyé par Byremes,
A my-chemin d'incogneus repoussez,
De tel renfort viendront quatre triremes,
Cordes & chaines en Negrepont troussez.

II. 22.
Le camp Aso, d'Eurotte partira,
S'adioignant proche de l'isle submergee,
D'Arton classe phalange pliera.
Nombril du monde plus grand voix subroges.

II. 23.
Palais oyseaux, par oyseau dechassé,
Bien tost apres le prince paruenu,
Combien qu'hors fleuue ennemy repoussé,
Dehors saisi trait d'oyseau soustenu.
B iij

II. 24.
Bestes farouches de faim fleuues tranner,
Plus part du camp encontre Hister sera,
En cage de fer le grand fera trainner,
Qunad Rin enfant Germain obseruera.

II. 25.
La garde estrange trahyra forteresse,
Espoir & ombre du plus haut mariage,
Garde deceue, fort prinse dans la presse,
Loyre, Son, Rosne, Gar, à mort outragez.

II. 26.
Pour la faueur que la cité fera,
Au grand qui tost perdra champ de bataille
Puis le rang Pau, Thesin versera
De sang, feux, morts, noyez, de coups de taille.

II. 27.
Le diuin verbe sera du ciel frappé
Qui ne pourra proceder plus auant,
Du reserant le secret estoupé
Qu'on marchera par dessus & deuant.

II. 28.
Le penultine du surnom de prophete
Prendra Diane pour son iour & repos,
Loing vaguera par frenetique teste,
Et deliurant vn grand peuple d'imposts.

II. 28.*
Le penultiéme du ƒurnom du Prophete
Prendra Diane pour ƒon iour & repos.
LOIN vaguera par ferentique teƒte,
En deliurant vn grand peuple d'impos.

II. 28.**
Le penultieme du ƒurnom du Prophete,
Prendra Diane pour ƒon iour & repos :
Loing vaguera par frenetique teƒte,
Et deliurant vn grand peuple d'impos.

II. 29.
L'oriental sortira de son siege,
Passer les monts Apennins, voir la Gaule,
Transpercera du ciel les eaux & neiges
En vn chacun frappera de sa gaule.

II. 30.
Vn qui les dieux d'Annibal infernaux
Fera renaistre effrayeur des humains
Oncq plus d'horreur, ne plus pire iournaux
Qu'aduint viendra par Babel aux Romains.

II. 31.
En campagne Cassilin fera tant
Qu'on ne verra que d'eau les champs couuerts
Deuant, apres, la pluye de long temps
Hors mis les arbres rien l'on verra de vert.

II. 32.
Laict, sang, grenoüilles escondre en Dalmatie
Conflit donné, peste preste, de baleine
Cry sera grand par toute Esclauonie,
Lors naistra monstre pres & dedans
Lors naistra monstre pres & dedans Rauenne.

II. 33.
Par le torrent qui descend de Veronne,
Par lors qu'au Pol guindera son entree,
Vn grand naufrage, & non moins en Garonne
Quand ceux de Gennes marcheront leur contree,

II. 34.
L'ire insensée du combat furieux,
Fera à table par freres le fer luyre,
Les departir mort blesse curieux,
Le fier duelle viendra en France nuyre.

II. 35.
Dans deux logis de nuict le feu prendra,
Plusieurs dedans estouffez & rostis,
Pres de deux fleuues pour seur il aduiendra
Sol, l'Arc & Caper, tous seront amortis.
B iiij

II. 35.*
Dans deux logis de nuit le feu prendra,
Pluƒieurs dedans eƒtouffez & roƒtis :
Pres de deux fluues pour ƒeur il aduiendra
Sol Arc, Caper. tous ƒeront amortis.

II. 35.**
Dans deux logis de nui¢t le feu prendra,
Pluƒieurs dedans eƒtouffez & roƒtis.
Pres de deux fleuues pour ƒeur il aduiendra :
Soll' Arq, Caper tous ƒeront amortis.

II. 36.
Du grand Prophete les lettres seront prinses
Entre les mains du tyran deuiendront,
Frauder son Roy seront les entreprinses,
Mais ses rapines bien tost le troubleront.

II. 36.*
Du grand Prophete les lettres ƒeront priƒes,
Entre les mains du Tyran deuiendront.
Frauder ƒon Roy ƒeront ƒes entrepriƒes :
Mais ƒes rapines bien toƒt le troubleront.

II. 36.**
Du grand Prophete les lettres ƒeront prinƒes,
Entre les mains du Tyran deuiendront :
Frauder ƒon Roy ƒeront ƒes entreprinƒes,
Mais ƒes rapines bien-toƒt le troubleront.

II. 37.
De ce grand nombre que l'on enuoyera
Pour secourir dans le fort assiegez,
Peste & famine tous les deux deuorera,
Hors mis septante qui seront profligez.

II. 38.
Des condamnez sera fait vn grand nombre.
Quand les Monarques seront conciliez :
Mais l'vn d'eux viendra si mal encombre,
Que guerre ensemle ne seront raliez.

II. 38.*
Des condannez ƒera fait vn grand nombre,
Quand les Monarques ƒeront conciliez.
Mais à l'vn d'eux viendra tel malencombre,
Que guere enƒemle ne ƒeront ralliez.

II. 38.**
Des condamnez ƒera fait vn grand nombre,
Quand les Monarques ƒeront conciliez :
Mais à l'vn d'eux viendra ƒi malencombre,
Que gueres enƒemle ne ƒeront raliez.

II. 39.
Vn an deuant le conflit Italique
Germain, Gaulois, Espagnols pour le fort,
Cherra l'escolle maison de republique,
Ou, hors mis peu, seront suffoquez morts.

II. 40.
Vn peu apres non point longue interualle
Par mer & terre sera fait grand tumulte,
Beaucoup plus grande sera pugne naualle,
Feux, animaux, qui plus feront d'insulte.

II. 41.
La grand, estoille par sept iours bruslera.
Nuë fera deux Soleils apparoir,
Le gros mastin toute nuict hurlera,
Quand grand pontife changera de terroir.

II. 42.
Coq, chiens, & chats, de sang seront repeus,
Et de la playe du tyrant trouué mort :
Au lict d'vn autre iambes & bras rompus,
Qui n'auoit peu mourir de cruelle mort.

II. 43.
Durant l'estoille cheueluë apparente,
Les trois grands Princes seront faits ennemys,
Frappez du ciel paix terre trembulente,
pau, Tymbre, vndans, serpens sur le bord mis.

II. 44.
L'aigle posee entour des pauillons,
Par autres oyseaux d'entour sera chassee,
Quand bruit des cymbres, tubes et sonnaillons
Rendront le sens de la Dame insensee.

II. 45.
Trop le ciel pleure l'androgin procreé
Pres de ce ciel sang humain respandu,
Par mort trop tarde grand peuple recreé,
Tard & tost vient le secours attendu.

II. 45.*
Trop le ciel pleure. Androgyn procrée.
Pres de ce ciel ƒang humain reƒpandu.
Par mort trop tarde grand peuple recrée.
Tard & toƒt vient le ƒecours attendu.

II. 45.**
Trop du ciel pleurel' Androgin procrée,
Pres de ce ciel ƒang humain reƒpandu :
Par mort trop tard grand peuple recrée,
Tard & toƒt vient le ƒecours attendu.

II. 46.
Apres grâd trouble humain plus grâd
s'appreste,
Le grand moteur les siecles renouuelle,
Pluye, sang, laict, famine, feu & peste :
Au ciel veu feu, courant longue estincelle.

II. 47.
L'ennemy grand vieil dueil meurt de poison
Les souuerains par infinis subiuguez,
Pierres plouuoir cachez soubs la toyson,
Par mort articles en vain sont alleguez

II. 48.
La grand coppie qui passera les monts,
Saturne en l'Arc tournant du poisson Mars,
Venins chachez soubs testes de Saulmons,
Leurs chefs pendus à fil de polemars.

II. 49.
Les conseillers du premier monopole,
Les conquerans seduits par le Melite,
Rhodes, Bisance pour leur exposant pole,
Terre faudra les poursuiuants de fuitte.

II. 50.
Quand ceux d'Hinault, Do, Gand & de Bruxelles
Verront à Langres le siege deuant mis,
Derriere leurs flancs seront guerres cruelles,
La pluye antique, fera pis qu'ennemys.

II. 51.
Le sang du iuste à Londres fera faute,
Bruslez par foudres de vingt trois les six,
La dame antique cherra de place haute,
De mesme secte plusieurs seront occis.

II. 52.
Dans plusieurs nuicts la terre tremblera,
Sur le printemps deux efforts feront suitte,
Corinthe, Ephese aux deux mers nagera,
Guerre s'esmeut par deux vailants de luitte.

II. 53.
La grande peste de cité maritime
Ne cessera que mort ne soit vengee :
Du iuste sang par pris damne sans crime,
De la grand' dame par fainte n'outragee.

II. 54.
Par gent estrange, & de Romains loingtaine,
Leur grand cité apres eau fort troublee :
Fille sans main, trop different domaine,
Prins, chef terreure n'auoit este riblee.

II. 55.
Dans le conflit le grand qui peu valloit
A son dernier fera cas merueilleux :
Pendant qu'Hadrie verra ce qu'il falloit,
Dans le banquet pongnale l'orgueilleux.

II. 56.
Que peste & glaiue n'a peu s'en definer,
Mort dans le puys sommet du ciel frappé,
L'abbé mourra quand verra ruyner
Ceux du naufrage, l'escueil voulant grapper.

II. 57.
Auant conflit le grand mur tombera,
Le grand à mort, mort trop subite & plainte
Nef imparfaict : la plus part nagera,
Aupres du fleuue de sang la terre tainte.

II. 58.
Sans pied ne main dent ayguë & forte
Par globe au fort de porc & l'aisné nay,
Pres du portail desloyal se transporte,
Silene luyt petit grand emmené.

II. 59.
Classe Gauloise par appuy de grand'garde,
Du grand Neptune, & ses tridens soldats,
Rongee prouence pour soustenir grand'bande,
Plus Mars Narbon par iauelots & dards.

II. 60.
La foy Punique en Orient rompuë,
Gang, lud. & Rosne, Loyre & Tag. changeront,
Quand du mulet la faim sera repuë,
Classe espargie sang & corps nageront.

II. 61.
Euge, Tamins, Gironde & la Rochelle,
Osang Troien mort au port de la flesche,
Derriere le fleuue au fort mise l'eschelle,
Pointes feu grand meurtre sus la breche.

II. 62.
Mabus puis tost alors mourra viendra,
De gens & bestes vne horrible deffaite,
Puis tout à coup la vengeance on verra,
Cent, main, soif, faim, quand courra la
(comette.

II. 63.
Gaulois, Ausone, bien peu subiuguera,
Pau, Marne, & Seine fera Perme l'vrie :
Qui le grand mur contre eux dressera,
Du moindre au mur le grand perdra la vie.

II. 64.
Seicher de faim, de soif gent Geneuoise,
Espoir prochain viendra au defaillir,
Sur point tremblant sera loy Gebenoise,
Classe au grand port ne se peut accueillir.

II. 65.
Le parc enclin grande calamité,
Par l'Hesperie & Insubre fera,
Le feu en nef, peste & captiuité,
Mercure en l'arc, Saturne fenera.

II. 66.
Par grands dangers le captif eschappé,
Peu de temps grand la fortune changee.
Dans le palais le peuple est attrapé,
Par bon augure la Cité assiegee.

II. 67.
La blonde au nez forché viendra commettre
Par le duelle & chassera dehors,
Les exilez dedans fera remettre
Aux lieux marins commettant les plus forts.

II. 68.
De l'Aquilon les efforts seront grands,
Sur l'Ocean sera la porte ouuerte,
Le regne en l'isle sera reintegrand,
Tremblera Londres par voille descouuerte.

II. 69.
Le Roy Gaulois par la Celtique dextre
Voyant discorde de la grand Monarchie,
Sur les trois parts fera fleurir son sceptre,
Contre la cappe de la grand Hierarchie.

II. 70.
Le dard du Ciel fera son estenduë,
Morts en parlant grande execution,
La pierre en l'arbre la fiere gent renduë,
Bruit humain monstre, purge expiration.

II. 71.
Les exilez en Sicile viendront,
Pour deliurer la gent estrange :
Au point du iour les Celtes luy faudront,
La vie demeure à raison Roy se range.

II. 72.
Armee Celtique en Italie vexee,
De toutes parts conflit & grande perte,
Romains fuis, ô Gaule repoussee,
Pres du Thesin, Rubicon pugne incerte.

II. 73.
Au lac Fucin de Benac le riuage,
Prins du Leman ou port de l'Origuion.
Nay de trois bras predict belliq' image.
Par trois couronnes au grand Endymion.

II. 74.
De Sens, d'Autun viendront iusques au Rosne
Pour passer outre vers les monts Pyrennees
La gent sortir de la marque d'Auconne,
Par terre & mer le suyura à grands trainnées.

II. 75.
La voix ouye de l'insolit oyseau,
Sur le canon du respiral estage :
Si haut viendra de froment le boisseau,
Que l'homme d'homme sera Antropophage.

II. 76.
Foudre en Bourgogne fera cas portenteux,
Que par engin homme ne pourroit faire :
De leur senat sacrifiste fait boyteux,
Fera sçauoir aux ennemis l'affaire,

II. 77.
Par arcs, feux, poix & par feu repoussez,
Crys, hurlemens sur la minuict ouys :
Dedans sont mis par les ramparts cassez,
Par cunicule les traditeurs fuis.

II. 78.
Le grand Neptune du profond de la mer,
De gent bunique & sang Gaulois meslé :
Les isles à sang, pour le tardif ramer,
Plus luy nuyra que l'occult mal celé.

II. 79.
La barbe crespe & noire par engin,
Subiuguera la gent cruelle & fiere :
Vn grand Chyren ostera du longin,
Tous les captifs par Seline baniere.

II. 80.
Apres conflit du Ieffé l'éloquence,
Par peu de temps se tramme faim, repos,
Point on n'admet les grands à deliurance,
Des ennemis sont remis à propos.

II. 81.
Par feu du Ciel la cité pres qu'aduste,
Vrna menasse encor Ceucalion,
Vexee Sardagne par la punique fuste,
Apres que Libra lairra son Phaeton.

II. 82.
Par faim la proye sera loup prisonnier,
L'assaillant hors en extreme detresse :
Vn nay ayant au deuant le dernier,
Le grand n'eschappe au milieu de la presse.

II. 83.
Par le traffic du grand Lyon changé
Et la plus-part tourné en pristine ruine.
Proye aux soldats par pille vendangé,
Par Iura mont & Sueue bruine.

II. 84.
Entre Champagne, Sienne, Flora, Tustie,
Six mois neuf iours ne pleuuera vne goutte :
Estrange langue en terre d'Almatie,
Courira sus, gastant la terre toute,

II. 85.
Vieux plains de barbe sous le statut seuere
A Lyon fait dessus l'Aigle Celtique :
Le petit grand trop outre perseuere,
Bruit d'armes au ciel, mer rouge Lygustique.

II. 86.
Naufrage à classe pres d'onde Hadriatique,
La terre esmeuë sus lair en terre mis :
Egypte tremble augment Mahommetique,
Heraut se rendre à crier est commis.

II. 87.
Apres viendra des extremes contrees
Prince Germain sur le throsne doré :
En seruitude & par eaux rencontrees
La dame serue, son temps plus n'a duré.

II. 88.
Le circuit du grand fait ruyneux,
Au nom septiesme le cinquiesme sera :
D'vn tiers plus grand l'estrange belliqueux
Mouton, Lutece, Aix garantira.

II. 89.
Vn iour seront damis les deux grands maistres
Leur grand pouuoir se verra augmenté :
La terre neufue sera en ses hauts estres,
Au sanguinaire, le nombre racompté.

II. 89.*
Du ioug ƒeront demis les deux grands Maiƒtres :
Leur grand pouuoir ƒe verra augmenté.
La Terre-neuue ƒera en ƒes hauts eƒtres.
Au Sanguinaire le nombre racompté.

II. 89.**
Du ioug ƒeront demis les deux grands maiƒtres,
Leur grand pouuoir se verra augmenté :
La terre-neufue ƒera en ƒes hauts eƒtres,
Au ƒanguinaire le nombre raconté.

II. 90.
Par vie & mort changé regne d'Hongrie,
La loy sera plus aspre que seruice :
Leur grand cité d'vrlemens, plaints & cris,
Castor & Pollux ennemis dans la lice.

II. 91.
Soleil leuant vn grand feu on verra,
Bruit & clarté vers Aquilon tendant :
Dedans le rond mort & cris on orra,
Par glaiue, feu, faim mort les attendans.

II. 92.
Feu, couleur d'or du ciel en terre veu,
Frappé du haut n'ay, fait cas merueilleux :
Grand meurtre humain, prinse du grand neueu,
Morts d'expectacles, eschappé l'orgueilleux.

II. 93.
Bien pres du Tymbre presse la Lybitine,
Vn peu deuant grand inondation :
Le chef du nef prins, mis en la sentine,
Chasteau, palais en conflagration.

II. 94.
Gran, Po, grand mal pour Gaulois receura,
Vaine terreur au maritin Lyon :
Peuple infiny par la mer passera,
Sans eschapper vn quart d'vn million.

II. 95.
Les lieux peuplez seront inhabitables,
Pour champs auoir grande diuision :
Regnes liurez à prudens incapables,
Entre les freres mort & dissention.
C

II. 96.
Flambeau ardant au ciel sera veu,
Pres de la fin & principe du Rosne,
Famine, glaiue, tard le secours pourueu,
La Perse tourne enuahit Macedoine.

II. 97.
Romain Pontife garde de t'aprocher,
De la cité qui deux fleuues arrouse :
Ton sang viendras aupres de là cracher
Toy & les tiens quand fleurira la rose,

II. 98.
Celuy du sang resperse le visage,
De la victime proche sacrifice,
Tonant en leo augure presage,
Mais estre à mort lors pour la fiancee.

II. 99.
Terroir Romain qu'interpretoit augure,
Par gent Gauloise par trop sera vexee
Mais nation Celtique craindra l'heure,
Boreas, classe trop loing l'auoir poussee.

II. 100.
Dedans les isles si horrible tumulte,
Rien on n'orra qu'vne bellique brigue,
Tant grand sera des prediteurs l'insulte,
Qu'on se viendra ranger à la grand ligue.


Comments

Most Popular Posts

Most powerful Vashikaran Mantra

Attraction Mantras